Bienvenu sur Alohomora ^^
Nous manquons de filles chez les Serpentard chez qui
il ne reste pour les inventés deux places pour les garçons et les filles de 6éme année et
une place pour les garçons de 7éme année.
Les dons de Fourchelang (et donc descendants de Serpentard)
hormis les pv ne sont plus acceptés pour le moment.

Partagez | 
 

 Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


- Invité -
Invité







MessageSujet: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Dim 23 Oct - 3:31

Un fauteuil passa par la fenêtre.
Ian ne cilla pas. Son expression neutre ne se décolla pas de son visage. C'était un miracle que personne ne se retrouva criblé de verre, pas même le septième année des Gryffondors qui venait de jeter le meuble et riait bêtement avec quelques uns de ses collègues. Ian poussa un profond soupire avant de rejeter la tête en arrière sur le rebord du canapé, de terminer sa bière en quelques gorgées et d'observer le plafond. Si la tête lui tournait ce n'était pas à cause de l'alcool. Ou peut être un peu. L'alcool et la fatigue ne faisait pas bon ménage.
Un adolescent avec la tête en feu passa à côté de lui en hurlant. Ian ne réagit pas. Quelqu'un du aider à éteindre le début d'incendie puisque bientôt les cris ne furent qu'un lointain souvenir.

La petite fête avait commencé tranquillement. Pour une fois il avait été décidé qu'en ce vendredi soir une soirée plus calme que les précédentes serait organisée. Ian avait été chargé de s'occuper de l'organisation, il l'avait fait considérant cela comme faisant partit de ses devoirs de préfet, mais quelque peu à contre coeur. Il considérait son temps comme précieux et devoir s'occuper de la prochaine beuverie (aussi calme était-elles supposée être) ne l'enchantait pas. Il préférait largement quand tout était offert sur un plateau.
Pour une soirée calme, la tour des Serdaigles avait semblé idéal. Le mot s'était passé entre les cinquième, sixième et septième année des différentes maison. Ian n'éprouvait que peu de compassion à voir les plus jeunes refoulée aux soirées alcoolisées de leurs aînés. Il avait vécut la chose, avait trouvé injuste que du haut de ses quatorze ans on lui interdise l'alcool, les putes et la drogue (en tout cas juste l'alcool). Mais c'était la dur loi de la vie. Les gamins au lit à neuf heure et sans moufter.
La soirée avait été calme pendant... environs deux heures. Les premières années de Serdaigle avaient même été conviés à rester une heure avec les plus vieux (petit privilèges d'être la maison hôte). Puis les Poufsouffle étaient arrivés avec des réserves de nourritures gargantuesque et beaucoup trop d'alcool pour une soirée « posée ».

Si (quand) un prof les trouvait, ils étaient bons pour une formidable correction. Des substances suspectes s'écoulaient lentement des murs, plus aucun tableau ne semblait à sa place, un élève était collé contre le plafond et semblait tout à fait heureux de son sort (en tout cas il ne se plaignait pas), des couples étaient à deux doigts de forniquer aux endroits les plus improbables de la salle, … Ian se passa une main sur le visage en soupirant longuement. Il poussa d'un coup de coude bien sentit la fille qui s'était écroulée sur lui, à demi inconsciente et bavait sur son épaule. Elle se retrouva à moitié par terre.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE ϟ 6éme année
MEMBRE ϟ 6éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 180
ϟ Gallion : 296
Date d'inscription : 16/10/2016


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch:
ϟ Baguette magique: 26 cm, bois d'aubépine des marais, plume d'oiseau-tonnerre, de la boutique de Gregorovitch fils.
ϟ Métier/année d'étude: 6ème année



MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Dim 23 Oct - 3:56

La fête avait pourtant bien commencé. Les autres préfets de Serdaigle avaient acceptés cette petite fête normalement tranquille puisque ce n'était que le début de l'année. Une façon de tous se réunir, peu importe les maisons, après les grandes vacances d'été. Si au début de petits groupes s'étaient formés pour discuter de ce qu'ils avaient fait les deux mois précédents, les Poufsouffle, ou du moins un groupe de Poufsouffle, avaient tout fait déraper en ramenant ce qui était au départ proscrit de la soirée.
En moins de temps qu'il ne faut pour le dire, la fête s'était métamorphosée. On retrouvait des tableaux retournés, les personnes dedans se retrouvant la tête en bas. La bibliothèque avait été par chance protégée peu de temps avant que ça ne dégénère et en principe aucun livre ne devrait s'en retrouver abimé. Hors on voyait déjà l'un ou deux ouvrages voler au dessus de la foule. Une course de livres ? Ils sont sérieux ? Et au dessus, un élève suspendu au plafond, l'air complètement abruti. Pourvu qu'il ne se mette pas à vomir sur les invités...

Aslinn soupira. Ils auraient mieux fait de refuser cette soirée. C'était une catastrophe ! Une soirée tranquille, ça ? Des vases brisés, de la boue sur la moquette bleue de la salle et quelques couples qui se bécottaient dans des coins sombre ou directement sur les canapés. Pourvu qu'on ne retrouve rien de trop dégoutant après leur passage... Par chance Aslinn s'était elle même assurée de bien fermer les portes menant vers les chambres. Voir un couple de serpentard en pleine action dans son propre lit ne l'enchantait pas vraiment.

Et le coupable.... le coupable de ce désastre se trouvait affalé dans l'un des canapés, une fille à moitié comateuse au sol. Aslinn le fusilla du regard et décida d'aller le voir. Y aller de front avec lui n'était peut-être pas la meilleure solution mais elle en avait assez. Elle se laissa tomber à côté de lui et lui adressa la parole, tentant de garder son calme du mieux qu'elle pouvait. L'agacement devait cela dit être assez perceptible dans sa voix.

- Une soirée posée, c'était bien ça le deal ? C'est bizarre, on ne doit pas avoir la même conception.

_________________
₳slinn
₲oyle
Thinking is the hardest work there is, which is probably the reason why so few engage in it.


Revenir en haut Aller en bas


- Invité -
Invité







MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Dim 23 Oct - 16:28

Ian leva les yeux vers la petite Serdaigle lorsque celle-ci fit mine de s'assoir à côté de lui. Il marmonna un « Attention » à peine perceptible tout en bougeant ostensiblement le bras de la fille qui n'allait définitivement pas bien, tête contre le sol, laissant un peu plus de place à la la préfete. Il reprit sa position initiale après s'être passé une main sur le visage. Un sourire se dessina sur son visage aux paroles d'Aslinn. Du peu qu'il la connaissait, Ian l'appréciait. Généralement elle s'occupait de ses affaires et ne demandait qu'à ce qu'on lui fiche la paix. Une fille discrète et sérieuse. C'était simplement dommage qu'elle soit pro sang-pur (il ne se souvenait plus de quand les rumeurs avaient commencé à tourner). Mais ce soir (ou plutôt ce matin vu l'heure avancé) elle n'avait pas l'air d'humeur à plaisanter. Le Serpentard se redressa légèrement. Il n'avait pas envie de la materner et l'écouter se plaindre. Ce n'était tout de même pas sa faute si la salle commune se transformait en baisodrome de soulards hébétés.

Pour l'instant il n'y a eut aucun mort, je ne vois pas de quoi tu te plaints. Les choses se déroulent plutôt tranquillement. Rendre à cette salle son éclat d'autant ne demanderait certainement pas beaucoup d'effort. Aucun sort majeur n'avait été jeté et n'avait réellement abîmé la pièce. Rien qu'un Serdaigle en dernière année ne pourrait réparer. C'était une soirée pour faire connaissance et ça marche.

Faire connaissance avec des élèves de leurs années? C'était une piètre excuse. Ceux avec qui ils devaient faire connaissance et intégrer étaient surtout les premières et deuxièmes années. Heureusement ils étaient tous bien couchés et loin de se douter de ce qui se passait entre ces murs, ce qui n'était pas plus mal. Ce n'était sûrement pas de cette façon que des enfants de onze et douze ans voulaient faire connaissance.
La fille à leur pied poussa un grognement sourd et fut agitée de quelques tremblements. Ce n'était pas la cause d'un quelconque maléfice mais de la présence de trop d'alcool dans son sang. Ian bougea son pied, la main de la demoiselle tapant dedans. Il se permit un coup d'oeil dans la salle, cherchant si elle avait quelques amis qui pourraient s'occuper d'elle. Personne ne semblait faire très attention à la pauvre bougresse.
Ian sortit une cigarette et l'alluma. Un épais nuage coloré enfumait déjà la salle commune. Tiberius lui avait présenté toutes sortes de cigarettes sorcière introduit illégalement entre les murs de l'école. Celles dont le goût changeait au fur et à mesure qu'on tirait dessus, d'autres qui semblait pétiller sur la langue et entre les doigts, … C'était amusant de voir que les cigarettes du monde des sorciers optait pour une présentation un peu plus ludique du cancer du poumon. Ian s'en était tenu à ce qu'il connaissait du monde sans-magie, peu confiant.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE ϟ 6éme année
MEMBRE ϟ 6éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 180
ϟ Gallion : 296
Date d'inscription : 16/10/2016


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch:
ϟ Baguette magique: 26 cm, bois d'aubépine des marais, plume d'oiseau-tonnerre, de la boutique de Gregorovitch fils.
ϟ Métier/année d'étude: 6ème année



MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Dim 23 Oct - 18:02

Une soirée pour faire connaissance ? Certains faisaient déjà un peu trop connaissance au gout d'Aslinn. Comme ce couple occupé à se tripoter dans un coin de la salle commune, adossé contre la statue de Rowena Serdaigle. Mais où se croyaient-ils ? Aslinn se leva dans un soupire et les fit bouger de la. Pas sur la statue de la fondatrice, surtout pas la. Elle leur lança un regard noir histoire de leur faire bien comprendre son mécontentement et les renvoya plus loin dans la soirée, au milieu de la foule. Elle ne se voilait pas la face, elle se doutait bien qu'ils attendraient d'être hors de sa vue pour recommencer ailleurs. Mais au moins l'honneur de la statue était sauf.
Aslinn retourna en direction du canapé. C'est pas vrai, voila qu'il avait allumé une cigarette.... Par chance c'était de fabrication sorcier, ce qui voulait dire que la pièce n'allait pas empester comme ça aurait été le cas avec une cigarette moldu. Le fabriquant avait eut la bonne idée de rendre l'odeur moins désagréable et plus facile à faire disparaitre. Ian ne devait pas être le seul à fumer dans la pièce, le plafond comportait déjà un petit nuage. Si il était interdit de fumer dans la salle commune, Aslinn laissa courir pour cette fois. Après tout il avait raison, c'était supposé être une fête ce soir, elle ne pouvait pas non plus tout gendarmer. Elle se contenta d'ouvrir l'une des fenêtres de la pièce, histoire de pouvoir encore voir d'ici la fin de la soirée.

La Serdaigle retourna vers le canapé et s'y laissa tomber une fois de plus. Elle leva les yeux vers le plafond. C'est bon, l'élève était redescendu.

- C'est comme ça que vous organisez les fêtes chez les moldus ?

Aslinn avait toujours grandi entourée de sorciers, des sang-purs ou des sang-mêlés pour la plupart. En général dans les fêtes il y avait un peu plus de magie que ce soir. Mais ce n'était que le début, et vu la mentalité moyenne des élèves présent il valait surement mieux que la magie soit la moins présente possible.

_________________
₳slinn
₲oyle
Thinking is the hardest work there is, which is probably the reason why so few engage in it.


Revenir en haut Aller en bas


- Invité -
Invité







MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Dim 23 Oct - 19:04

Ian la regarda faire ses allés et retours avec un sourire. La première fois il n'avait pas pensé qu'elle reviendrait s'assoir à côté de lui. Mais après avoir empêché le couple de profaner la statue de Rowena elle était revenu s'installer à côté de lui. Ian laissa échapper une longue bouffée de fumée qui ne tarda pas à prendre des formes aussi variées que saugrenues. Finalement le nuage sembla se décider de garder l'apparence d'un lapin avant de bondir hors de la salle commune, par la fenêtre fraîchement ouverte. Ian ne s'était jamais défoncé, mais voir ça valait bien toutes les drogues qu'on pouvait trouver chez les moldus.
Il baissa les yeux vers Aslinn. Il devait faire un drôle de couple. Un duo perdu sur un canapé, dans une bulle imperméable à la bêtise qui les entourait. Ils étaient tout deux un peu trop mince, trop élancé, la peau pâle et les yeux creusés. Même en se tenant un peu vouté (ce qui allait contre ses habitudes), Ian la dépassait largement d'une tête. Ils détonnaient de leur entourage.

Non, ça reste plutôt soft. En général ça se termine en orgie sur l'autel ayant servit au sacrifice de vierges pour la messe noire. Sa voix était un peu traînante, presque naturelle. Le sourire qu'il offrit à Aslinn le trahit.C'est assez hardcore, surtout à dix ans.

Ian était entré à Poudlard à ses onze ans, comme la plupart des élèves de l'école. Il avait rompu tout lien avec ses anciens camarades de primaire et Poudlard était réellement devenu une nouvelle maison. Il n'était rentré chez lui que pour les vacances scolaires. Ses seuls amis étaient ceux qu'il avait ici et ils n'avaient encore jamais prévu d'organiser de grosses soirées durant des vacances. Peut être que ça se ferait pour fêter l'obtention de leur diplôme... Ian n'attendait qu'une chose: avoir l'âge légal pour pouvoir aller dans des bars au milieu de Londres. Il s'était déjà fait recaler l'été dernier lorsque avec Tiberius ils avaient essayé de commander autre chose que du coca cola.
Ian était tout aussi curieux de savoir comment se passait la vie de lycéens chez les moldus. Ça ne devait pas être bien différent d'ici : des profs chiants, trop de devoirs, une faible tolérance à l'alcool et beaucoup trop d'acné sur le visage. Il n'y avait pas de magie. Les élèves étaient-ils tous aussi perchés qu'ici ?

J'imagine que ce n'est pas très différent. Au final sorcier ou non, tu te réveilles quand même avec une belle gueule de bois et beaucoup de regret. Le seul point positif c'est qu'ici on ne risque pas de retrouver de photos compromettantes sur Facebook. Et comme pour venir prouver le contraire de ses dires, une petite foule commença à se former autour de deux élèves qui avaient sortit leur baguette, se préparant à un duel. Malheureusement les duellistes avaient quelques verres en trop dans le nez. Ca promettait d'être aussi intéressant que dangereux. Mais bien vite quelques préfets de différentes maison vinrent les séparer. Après je suppose que chez les moldus pour s’entre tuer c'est avec le tesson d'une bouteille plutôt qu'un bout de bois.
Revenir en haut Aller en bas


- Invité -
Invité







MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Jeu 27 Oct - 0:20

Avant de sortir de la salle des Serdaigles, l'un des élèves de la maison des érudits lui écrivit la réponse de la devinette sur un bout de parchemin. Tiberus l'enfonça dans la poche et partit enfin en éclaireur vers les cuisines et alla frapper à la porte des Poufsouffles, espérant trouver quelques élèves à ramener. Et avec, un peu de boissons et de gâteaux.

Cette fête, évidemment, avait été de l'initiative de Ian. Il ignorait comment il avait vraiment convaincu les prefets et surtout les élèves. Mais, c'était une bonne idée. D'après Ian, les Gryffondors avaient, quant à eux, décidés d'organiser leur propre fête entre Gryffondor, bien entre Gryffondor. Quelque part, cette soirée était un gros doigt adressé à l'intention de ces communautaristes, incapables de s'intégrer aux autres. Par ailleurs, ça n'avait pas trop mal commencé. Tiberius espérait avoir un ticket avec Aslinn mais, craignait de trop s'approcher de la farouche Serdaigle. Il s'était dit que c'était le bon moment. Puis s'était ravisé. Avait essayé de l'approcher. Pour ensuite abandonner lorsqu'elle grognait à cause d'une boisson renversée. Elle ne semblait pas avoir l'habitude. C'était normal, songea-t-il. Elle n'avait rien connu de bien étudiant. Ou de bien amusant. Sans doute devait-elle s'arracher les cheveux, pendant qu'il était en train de dire bonjour à quelques amis Poufsouffles qui sortirent de leur salle pour le saluer. Ces derniers hésitèrent et se demandèrent les uns les autres pour savoir qui étaient vraiment partant. Quelques uns assurèrent qu'ils avaient cours. Que ce n'était pas raisonnable. Quatre d'entre eux décidèrent d'accompagner Tiberius en cuisine. D'autres assurèrent qu'ils viendraient peut-être dans la nuit. Si les prefets de les chopaient pas. Le couvre-feu était bientôt dépassé.

Après avoir rempli les bras de bonbons, de bouteilles et de chocolats, ils décidèrent de passer par les couloirs les moins fréquentés. Eviter les professeurs. Eviter surtout certains camarades qu'on n'avait pas envie de voir à la fête. Finalement, en revenant, Tberius put se souvenir de tête de la réponse à l'énigme de la porte des Serdaigles. C'est essoufflé après avoir monté les marches qu'il déboula dans le charmant salon, avec quatre noir et jaune à son talon. Il aida à ranger, ouvrir, déballer la nourriture et les boissons en plaisantant avec quelques élèves. Serdaigles, Poufsouffles et Serpentards réunis. Il n'y avait que très peu de Gryffondor.

Au bout d'une heure, les premiers vrais problèmes avaient commencés. Tiberius fut invité à aller chercher dans ses affaires ce qu'il avait promis quelques semaines plus tôt. A contre coeur mais, en riant, il accepta de faire l'aller-retour entre la salle des Serdaigles et des Serpentards. Ces escaliers, plus jamais... Le temps de revenir, il avait déjà épongé une bonne partie de sa cuite. Il avait prié qu'aucun professeur ne le trouve dans les couloirs dans cet état. Quelque part, il avait trouvé ça drôle.

Finalement, il revint dans la salle en riant. Il chercha Ian du regard. Enjamba un corps. Et se retrouva au milieu de ce qui semblait un début de duel. Il décida de ne pas s'y mêler. Son regard se perdait sur toutes les folies qu'il n'avait pas encore remarqués dans la salle. Quelque part, l'alcool qu'il avait dans le sang se diluait dans la panique. Ce n'était pas tant l'idée qu'ils puissent se faire prendre par des adultes qui l'embêtait. Mais, l'image du duo. Il se demanda qui était le plus responsable. L'organisateur de la soirée ou celui qui avait ramené les boissons ? Il trouva Ian affalé sur le canapé. Aslinn à son côté, il songea qu'il arrivait trop tard. Il passa par derrière en lançant un grand soupire. Les deux n'avaient pas vraiment l'air dans leur assiette. Tiberius pouvait encore tenir toute la nuit. Il avait envie de sortir un peu, continuer la fête en plein air. Il proposerait sans doute un after plus tard à Ian. Et à quelques volontaires.

Ian n'a pas tort. Mais, il y a tout de même quelques différences et pas des moindres...

D'un geste délicat, habile et discret (bien trop au vu de ses yeux dilatés), il fit glisser un pochon dans la poche intérieur de la cape de Ian. Si sa remarque ne passerait que pour une plaisanterie de bien piètre éloquence, Ian comprendrait ce qu'il entendait par là. Tiberius se faisait un malin plaisir de lui montrer toutes les joyeusetés du monde des sorciers. Finalement, il eut un regard sur la jeune fille qui comatait par terre et fit le tour du canapé pour l'aider à se relever en ricanant.

Je reviens, souffla-t-il en la redressant et riant à moitié de son état. Avec la jeune fille contre lui, il alla aux toilettes où il l’aspergea d'un peu d'eau et l'aida à vomir. En sortant, l'un de ses amis la reconnu. Il la lui confia, le groupe décida de quitter la soirée et d'aller se coucher. Tiberius discuta un peu avec les membres encore sobres puis revint vers les deux préfets.

Et bien alors ? Ca s'endort, là Il grimpa sur le canapé par l'arrière et força les deux préfets à se décaler pour qu'il puisse se glisser entre eux deux. Vous savez qu'il n'est même pas encore dix heures ?
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE ϟ 6éme année
MEMBRE ϟ 6éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 180
ϟ Gallion : 296
Date d'inscription : 16/10/2016


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch:
ϟ Baguette magique: 26 cm, bois d'aubépine des marais, plume d'oiseau-tonnerre, de la boutique de Gregorovitch fils.
ϟ Métier/année d'étude: 6ème année



MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Jeu 27 Oct - 1:20

Elle ne releva pas sa réponse sur les soirées moldus. Elle avait espéré qu'il parle de soirées plus de son âge, pas celles qu'il "faisait" étant petit mais elle préféra laisser passer, quitte à passer une fois de plus pour une pro sang-pur qui méprisait les nés-moldus. Si c'était ça qu'on voulait penser d'elle elle laisserait faire. Elle se contenta d'hausser les épaules.

- J'imagine que ce n'est pas très différent. Au final sorcier ou non, tu te réveilles quand même avec une belle gueule de bois et beaucoup de regret. Le seul point positif c'est qu'ici on ne risque pas de retrouver de photos compromettantes sur Facebook.

- Parfois l'un ou l'autre se retrouve avec des dessins mouvants sur le visage. Mieux vaut éviter de s'endormir le premier à une soirée.

Visuellement, le tesson d'une bouteille devait être plus impressionnant qu'un "bout de bois" comme il disait. Aslinn se souvenait de quelques soirées lors des vacances avec des étudiants de Durmstrang. Les baguettes étaient confisquées parfois à l'entrée de la soirée. La plupart les remplaçaient donc par des bâtes de Quidditch ou tout autre truc dans les parages pouvant causer des dégats.

Puis, comme venu de nul part (ou presque), Tiberius se mêla deux secondes à la conversation avant de disparaitre pour aider la fille déjà ivre morte. Aslinn l'observa faire d'un air légèrement accusateur. Si Ian avait organisé la soirée, Tiberius devait être aussi de mèche. Est-ce qu'ils étaient responsable de la tournure que la fête avait prise ? Possible. Ou pas du tout.... enfin, juste un peu. Elle préférait ne pas se prendre plus le chou, leur laissant le bénéfice du doute.
Alors qu'elle reposa son attention sur le reste de la fête, sans forcément avoir l'air de la mégère qui surveille tout depuis la maison voisine, elle remarqua quelques serpentards pro sang-pur les observer, elle et Ian. On aurait put croire qu'avec le temps et après les batailles la mentalité ait changée. Il n'en était rien. Si certains avaient effectivement changés leur point de vu, la majorité restait braqué sur ce qu'ils avaient toujours connu. Pouvait-on pour autant en vouloir aux élèves de suivre les idées que leurs parents leur inculquaient depuis leur plus jeune âge ?

Après un petit moment Tiberius revint, s'intercalant presque de force entre les deux préfets. Aslinn se décala légèrement, histoire de lui laisser un peu de place et de ne pas se retrouver coincée contre lui. Il devait bien y avoir au moins 10 centimètres entre eux à présent.

- Vous savez qu'il n'est même pas encore dix heures ?

Vu la gueule de certains élèves c'était difficile à croire. Mais c'était la première soirée de l'année. Sans doute était-ce normal. Tout le monde se défoulait encore, pas tellement conscient de ce que ça pourrait entrainer par la suite. Louper un cours en début d'année ou en fin d'année ce n'était pas pareil.
Comme pour vérifier, elle jeta un coup d'oeil à l'horloge. Effectivement, le couvre feu était à peine passé. Mais ils étaient tout de même entrain d'enfreindre le règlement de l'école pour cette fête. Par chance les préfets qui devaient se charger des rondes de la nuit étaient des Gryffondors et, à en croire les rumeurs, ils avaient eut même organisés le même soir une petite fête dans leur salle commune, entre lions. Et dire que la bataille de Poudlard, à laquelle avaient participés des gens de chaque maison, avait eut lieu pour protéger un Gryffondor. "Tend moi la main et embrasse mon cul au passage" aurait dit son père.

_________________
₳slinn
₲oyle
Thinking is the hardest work there is, which is probably the reason why so few engage in it.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE ϟ 6éme année
MEMBRE ϟ 6éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 182
ϟ Gallion : 191
Date d'inscription : 13/10/2016


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch:
ϟ Baguette magique:
ϟ Métier/année d'étude:



MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Jeu 27 Oct - 11:54

     

Libre


Now I'm feeling so fly like a G6
C
a ne pouvait que mal finir...
Il était en plein discussion avec, euh, comment déjà? Bah aucune idée et il n'en avait pas grande chose à foutre pour tout vous dire, lorsqu'un canapé lui passa devant les yeux pour traverser la fenêtre. Ok…arquant un sourcil, il pris une gorgée et se réintéressa bien vite à ses interlocuteurs. Lohan et lui avait passé le plus clair de la soirée avec ces type qui ne semblaient jamais être à court de boisson et qui avaient pris grand soin de nos lascars. Gosh, le Serpentard avait l'impression qu'un troll à plumeau avait fait le ménage dans sa cervelle. Il avait de plus en plus de mal à se concentrer sur les dires de ses vis-à-vis. Louchant un instant sur sa bouteille, il pensa à voix haute. " Mec, il y a quoi là dedans? " Souriant de toutes ses dents l'un des Pouffy lui répondit d'un air entendu que c'était un mélange de son cru et qu'il n'avait qu'à lui passer commande s'il en voulait pouvoir en profiter lors de prochaines beuveries. Mec oui! Ou non, en fait il ne savait plus trop. Notre ami adorait faire la fête, mais c'était un buveur du dimanche et une dizaine de gorgées de ce nectar mystérieux l'avait déjà rendu moyennement clean. Ben bravo le préfet. Acquiesçant comme un con à la proposition de son camarade, il se détourna un instant et remarqua l'absence de son aiglon. Ah ben bravo le meilleur pote, il le foutait minable à lui mettre des saletés entre les mains et il trouvait le courage de l'abandonner. Et pour aller où? Un sourire en coin naquit à la commissure de ses lèvres. Il avait bien sa petite idée et cette idée avec les cheveux blond platine.
Se lassant soudainement de la compagnie de ses nouveaux potos, Elias se déplaça de groupe en groupe, jouant de sourires et de palabres pour s'en attirer les bonnes grâces de ses interlocuteurs avec un succès parfois mitigé. Il trinquait, une fois de trop sûrement, avec un camarade de maison qu'il ne pouvait généralement pas blairer, lorsqu'il vit du coin de l'oeil un trio affalé sur un canapé.
Retrouvant un semblant de lucidité, notre ami abandonna sur le champs son condisciple pour se rapprocher, en prenant visiblement soin de bousculer la moitié des présents dans l'entreprise. Arrivé à leur hauteur, il ne leur laissa pas vraiment le temps de réagir et se traina sur eux, se couchant sur leurs genoux à tous trois. Cheveux ébouriffés et perdant la moitié du contenu de sa bouteille sur ses camarades il leur adressa un magnifique sourire tout en posant sa tête sur les genoux d'Aslinn. " Un câlin faute de bisou? " Elias ou comment ne pas laisser la moindre opportunité à Tiberius de s'approcher de la Serdaigle. Ou comment se prendre un sortilège dans la gueule en moins de 3 secondes, un record. C'était à choix et franchement, il n'était pas vraiment en étant d'en saisir les nuances.
.

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FONDATEUR ϟ 6éme année
FONDATEUR ϟ 6éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 123
ϟ Gallion : 135
Date d'inscription : 26/10/2016


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch: Gardien
ϟ Baguette magique:
ϟ Métier/année d'étude: 6éme



MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Jeu 27 Oct - 15:10

Rémus était partagé entre deux feux : foutre la merde ou ne rien faire ! Ah telle était la grande question du jeune homme. Un magnifique blond hantait ses pensées depuis bien trop longtemps pour qu’il puisse l’oublier. Alors, ce soir-là, après avoir été un petit peu à la fête des Gryffondor (oui il était l’un des rares serpentards autorisé à venir à leurs fêtes vu qu’il était le meilleur pote de l’un d’eux en plus d’être le cousin d’un des membres de l’équipe de quidditch des rouges et ors.). Il arriva donc à la fête des Serdaigles et vit qu’il y avait aussi des Serpentards. Il tenta de savoir si Eden était là mais il ne reconnut pas son odeur, signe que le blondinet ne devait pas s’y trouver à moins qu’il fût déjà parti. Pas de bol !

Par contre, il aperçut une ravissante demoiselle de Serdaigle et il se mit à la draguer. Fort heureusement pour lui, elle avait tellement bu qu’elle se laissa faire aussi facilement. Au moins, il allait un peu profité de ce qui restait de la soirée. Il attrapa un verre rempli et but une gorgée, puis une autre. Il avait besoin de se changer les idées mais c’était peut-être pas une bonne idée de boire autant ! Quoique lui, il tenait un peu plus que les autres en ce qui concernait l’alcool à moins que c’était à cause de son côté loup. En temps normal, il serait peut-être aussi torché que les autres ! Après avoir un peu fait connaissance avec la belle blonde – oui il a toujours eu une préférence pour les blonds aux yeux bleus. On se demande bien pourquoi ? – et après avoir flirté avec elle (les corps qui se collent, les lèvres qui s’attirent bref), il décida de bouger un peu et vit quelques amis dont son cher ami Elias qui lui avait … Non miracle ! Il avait les cheveux décoiffés et était complétement allongé de tout son long sur Aslinn ! Il entraina alors la fille avec lui vers le petit groupe.

- Eh ben les potos, qu’est-ce que vous racontez de beau ? (en se penchant vers Elias) Ah ben finalement j’aurai pas besoin de faire une nouvelle coiffure demain matin pour aller en cours !

Il reporta ensuite son attention sur la fille qui était dans ses bras enfin contre lui plutôt, l’embrassant à pleine bouche par moment. Lui, ça se voyait qu’il n’allait pas vraiment bien malgré ses grands sourires.



Revenir en haut Aller en bas


- Invité -
Invité







MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Dim 30 Oct - 19:11

Ian vit Tiberius apparaître, tripoter sa cape qui reposait sur le canapé pour ensuite s'éclipser avec la demoiselle comateuse au bras, gentlemen qu'il était de débarrasser avant de s'installer. En toute honnêteté Ian n'était même pas sûr que la cape de Serpentard soit la sienne. Tant pis, il verrait plus tard. Il suivit un moment Tiberius du regard avant de se rendre compte qu'un silence c'était installé entre les deux préfets. Ni l'un ni l'autre n'étaient très bavards et ils avaient peu de choses à se raconter. Ian suivit néanmoins le regard de la jeune fille qui allait vers un groupe de Serpentard dont la réputation des parents n'étaient pas des moindres. Ils les observaient avec une insistance non dissimulée. Ian regarda le petit groupe en silence, n'en pensant pas grand chose si ce n'était que son verre était vide. Ils pouvaient bien parler, ils étaient trop loin de Ian pour que celui-ci ne daigne faire quoi que ce soit.

Tiberius coupa court à son observation en s'installant entre eux (forçant le passage, ça allait de soi). Il était bourré d'énergie. Le regarder en était presque épuisant. Il fit une réflexion quant à l'heure qu'il était et l'activité débordante dont faisaient preuve Ian et Aslinn. Ian n'eut pas le temps de répondre qu'un autre Serpentard venait s'inviter sur le canapé. Le septième année reçu un coup de genoux (qui fit tomber la cendre de sa cigarette sur ses cuisses) après qu'Elias ait prit soin de renverser la moitié de sa bouteille sur lui et Tiberius, alors qu'il s'installait sur eux. Ian héritait des gambettes de leur camarade. Elias, s'il suffit d'un bisou pour que tu ailles t'échouer ailleurs je me porte joyeusement volontaire. Son ton monocorde tinté de second degré en disant long sur ce qu'il pensait (qu'Elias ailles s'échouer ailleurs), à défaut d'avoir un visage des plus expressifs. Quoi que ton haleine pourrait me faire sombrer dans un coma éthylique. Il allait repousser Elias pour s'extirper du canapé en surpopulation quand leur petit groupe se vit agrandit par deux nouvelles recrues.

Ian poussa un long et profond soupir exaspéré quand Remus se mit à embrasser l'élève de Serdaigle. Black va rendre cette pauvre fille à ses camarades, qu'ils s'occupent d'elle. Elle va nous vomir dessus d'une minute à l'autre et on est déjà assez en danger avec Elias ici présent. Oh et essaye de retrouver ton amour propre au passage, s'il te plaît. Rogue a une influence déplorable sur toi. Ian accompagna cette dernière réplique d'un sourire. Il savait parfaitement que les deux étaient copains comme cochons et Remus avait tendance à sortir de ses gonds quand on s'attaquait à ses proches. La tentation était trop forte, le sixième année tendait le bâton pour se faire battre (aux yeux de Ian, tout le monde tendait un bâton pour se faire battre à partir du moment où on l'approchait). Oh, tant que tu es là, tu peux aller me récupérer un verre? Ma bouteille est vide. Ian laissa tomber le mégot de sa cigarette dans ladite bouteille avant de la lui tendre.
Revenir en haut Aller en bas


- Invité -
Invité







MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Dim 30 Oct - 23:48

Le long et désespéré regard d'Aslinn en disait déjà long - bien qu'elle avait toujours habitué ses camarades à ce regard de braise plein de gaieté. Tiberius la regarda avec une émotion bizarre de fascination et de tendresse mêlée. Il avait la tête qui tournait et les membres engourdis. Il n'était même pas sûr d'être tout à faire assis. D'ici quelques verres, il pourrait assurer sans trop d'erreur qu'il était bourré. Toujours sourire aux lèvres il tourna la tête vers Ian. Espérant plus de réaction. Tiberius avait envie de rire, de jouer, de débattre... Surtout de débattre. Il adorait ça. Lorsque l'alcool montait, tous les arguments étaient valables. Il n'existait plus de complexe, on osait toutes les honnêtetés, même les plus crasseuses. Mais, Ian ne voulait pas débattre. Le Serpentard roula des yeux exaspérés et soupira, les joues gonflées d'air.

En esquissant un geste pour se redresser, un poids mort vint le plaquer contre le fauteuil. Il eut un hoquet douloureux et l'odeur de l'alcool embauma. Il ne comprit pas tout de suite ce qu'il s'était passé et ce n'est que la voix d'Elias qui le fit réagir. A son insu. Il avait la sensation désagréable de réagir avant de réfléchir. Littéralement. Il éclata de rire à la réflexion de son meilleur ami.

Moi, je connais une très bonne manière de le faire se lever. Tu verras, c'est sexy.

Tiberius redressa le pull du plus jeune Serpentard au-dessus du nombril qui était juste sous son menton - celui de Tiberius. Puis, il laissa échapper un filet de salive dans son nombril avant de lui remettre le pull. Appuyant bien. Il frictionna même un peu, pour la forme. C'était sale, c'était désagréable. Elias se lèverait, sans autre possibilité. Et c'était drôle. Tiberius avait plus ou moins oublié la présence de Aslinn.

Alors éclatant de rire, il n'avait guère remarqué Rémus. Sa petite frasque alcoolisée et immature lui demandait toute son attention. Lorsque Ian parla de dignité, il remarqua enfin le jeune Black. Il perdit un peu de sa joie. Tiberius appréciait beaucoup Rémus mais, ses fréquentations laissaient à désirer - comme savait le faire si subtilement remarquer Ian - et Tiberius avait toujours pris soin de réclamer à Rémus la plus grande discrétion concernant ce qu'il s'était passé pendant la bataille. Rémus adorait le faire remarquer et, ivre mort comme il l'était, il n'avait guère le désir de briser la bonne ambiance. Tiberius le salua d'un geste de la tête.

Je ne sais pas qui dit "poto", encore à notre époque mais, ces personnes doivent se sentir bien seule... Pour ton bien Black, il y a franchement des mots comme ça que tu devrais éviter. Il y en a qui ont reçu des Craches-Limaces pour moins que ça. Il regarda sur la table et comprit qu'il avait oublié son verre. Il se redressa soudain, d'un sursaut. Oh ! Soit gentil, Black. Tu peux aller m'en chercher aussi, s'il te plait ? Merci, hein.
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE ϟ 6éme année
MEMBRE ϟ 6éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 180
ϟ Gallion : 296
Date d'inscription : 16/10/2016


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch:
ϟ Baguette magique: 26 cm, bois d'aubépine des marais, plume d'oiseau-tonnerre, de la boutique de Gregorovitch fils.
ϟ Métier/année d'étude: 6ème année



MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Lun 31 Oct - 0:21

Et voila qu'un autre problème se présenta à elle... Elias vint s'étaler sur eux, la tête bien sur les genoux d'Aslinn.

- Un câlin faute de bisou?

Elle lui adressa alors un petit sourire, assez hypocrite mais absolument pas caché. Elle s'apprétait à lui proposer un coup de poing faute de calin mais fut prise de cours par Tiberius et sa "technique". Beurk.... Aslinn réprima une grimace.
Ce fut ensuite au tour de Rémus Black de se pointer. Ce qu'il murmura à Elias elle l'entendit. Elle leva alors les yeux au ciel.

- C'est donc toi le gamin à l'origine de tout ça ? Tu n'as donc rien d'autre à faire le matin ? Comme... je sais pas, retrouver ta dignité ?

Elle arqua un sourcil. Elle ne le connaissait pas plus que ça et n'avait pas franchement envie de le connaitre d'avantage, pas quand elle le voyait agir comme ça.

- Elias, tu m'excuse ?

Elle le poussa légèrement, histoire de se relever. A présent débout elle attrapa la main de la fille de Serdaigle que Rémus était entrain de serrer. Aslinn la connaissait, elle était dans sa même année et donc dans sa chambre. Elle n'était définitivement pas dans son état normal. La préfète l'entraina alors à l'écart du groupe de garçons, vers un groupe de filles qu'elle savait être ses amies. Elle utilisa alors un accio pour faire venir un seau juste devant elle, au cas où la fille se mettrait à vomir. Elle revint ensuite vers le groupe des garçons de Serpentard, trois bouteilles à la main. Elle en donna une à Ian, la seconde à Tiberius et se garda la dernière pour elle. Après tout il lui faudra bien ça.

_________________
₳slinn
₲oyle
Thinking is the hardest work there is, which is probably the reason why so few engage in it.


Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE ϟ 6éme année
MEMBRE ϟ 6éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 182
ϟ Gallion : 191
Date d'inscription : 13/10/2016


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch:
ϟ Baguette magique:
ϟ Métier/année d'étude:



MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Lun 31 Oct - 23:39

     

Libre


Now I'm feeling so fly like a G6
A
ffalé sur ses camarades, Elias était aux anges bien qu'il accueillit la sortie de Rémus avec une grimace, il préférait oublier l'incident. La tête poser sur les cuisses d'Aslinn il comptait bien en profiter jusqu'à ce que la jeune sorcière le vire avec sa grâce légendaire. A la réplique du préfet, il se contenta d'opposer quelques mots sans lâcher la blonde des yeux. " Ca fait plaisir Ian, tu n'as pas oublié ta bonne humeur. " Disant cela, il sentit soudainement son pull se relever et avant qu'il n'ait pu faire quoi que se soit il sentit plus qu'il ne vit Tiberius lui noyer le nombril. Non, mais tu déconnes là?! Alors que son aîné s'appliquait à frictionner son pull sur la salive, le 6ème année se releva brusquement, ou plutôt se retrouva les quatre fers en l'air alors qu'Aslinn profitait de l'instant pour mettre la victime de Remus à l'abri. Se redressant tant bien que mal et évitant de toucher à cette chose bien dégueu qui lui dégoulinait sur le ventre, le Serpentard posa son royal fessier sur la table qui faisait face au canapé. " Si tu en es à vouloir partager quelques fluides, n'hésite surtout pas à demander avant mon ami. " Ponctuant sa phrase d'une moue dégoutée, il prit une rasade et s'adressa cette fois à son camarade de dortoir. " Tu t'en prends plein la gueule hein? " Un sourire en coin apparu sur ses lèvres. Il avait beau ne pas avoir les yeux en face des trous, notre ami n'avait rien raté du traitement dont le jeune Black faisait l'objet. Il ne pouvait s'empêcher de trouver la situation risible, après tout ce crétin, même s'il lui arrivait d'apprécier le jeune homme, lui en faisait voir de toutes les couleurs, alors pour une fois que c'était le jeune loup qui en prenait plein la gueule, il n'allait pas le pleurer.
Il essayait de repérer Lohan dans la foule des élèves lorsqu'Aslinn revint vers eux avec le ravitaillement de 7ème année. C'était foutu, son ami avait bel et bien disparu. Avalant une nouvelle gorgée, il appuya ses avant bras sur ses genoux et dévisagea les trois élèves qui lui faisait face, sentant Remus toujours debout près de lui. Il leva alors sa bouteille, un peu trop violemment peut-être, et la tint un instant devant lui avant de trouver ses mots. "A cette première soirée réussie qui en appellera tant d'autres cette année!" Ouais. Parce que pour Elias, qui ne se souvenait généralement que des 3 premières heures d'une fête, toute soirée arrosée avait le mérite d'être réussie. Oh…une seconde. Depuis quand est-ce que le visage de Tiberius virait au violet? " C'est moi ou t'as une sale gueule aujourd'hui? " C'était vraiment l'hôpital qui se fout de la charité, mais bon. Notre ami se frotta les yeux, regarda à nouveau pour le même résultat et finit par poser un regard accusateur à sa bouteille. Non sérieusement, qu'est-ce que les Pouffy avaient foutu là-dedans?
.

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas

avatar
FONDATEUR ϟ 6éme année
FONDATEUR ϟ 6éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 123
ϟ Gallion : 135
Date d'inscription : 26/10/2016


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch: Gardien
ϟ Baguette magique:
ϟ Métier/année d'étude: 6éme



MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Ven 4 Nov - 10:55


Le reste de la soirée ne sembla pas vouloir se passer comme Rémus aurait souhaité. Il voulait oublier Eden en allant dans les bras de quelqu’un d’autre mais ça ne paraissait pas une bonne idée en fait.

Ian : - Black va rendre cette pauvre fille à ses camarades, qu'ils s'occupent d'elle. Elle va nous vomir dessus d'une minute à l'autre et on est déjà assez en danger avec Elias ici présent. Oh et essaye de retrouver ton amour propre au passage, s'il te plaît. Rogue a une influence déplorable sur toi.

Rémus serra les dents. Il n’aimait pas trop que l’on dise du mal de Jessica, sa petite sœur de cœur. Elle était un peu comme de sa famille et la famille, c’est sacré ! En signe de protestation face à son camarade de maison, il se contenta de lui faire un doigt d’honneur. Mais Ian ne semblait pas avoir fini avec lui et Tibérius en rajouta également une couche :

Ian : Oh, tant que tu es là, tu peux aller me récupérer un verre? Ma bouteille est vide.
Tib : Oh ! Soit gentil, Black. Tu peux aller m'en chercher aussi, s'il te plait ? Merci, hein.
- Ah mais vous êtes des grands garçons ! Alors, C’est plutôt à vous bouger vos culs et vous servir vous-même !

Il ne fallait pas non plus abuser.

Aslinn : - C'est donc toi le gamin à l'origine de tout ça ? Tu n'as donc rien d'autre à faire le matin ? Comme... je sais pas, retrouver ta dignité ?

Le jeune homme sourit face à cette réplique. Le pire, c’était qu’il en était fier pour avoir modifier la couleur des cheveux d’Elias le temps d’une journée. Une potion qu’il avait spécialement créée pour son prochain déguisement à la fête qui se préparait pour Halloween.

- Pour ce qui est de ma dignité, elle s’est barrée trois mois avant l’été !

C’était à ce moment-là qu’il avait rompu avec Eden avant de le regretter amèrement. Tout à coup, Aslinn se leva pour attraper la main de la demoiselle que le petit loup tenait contre lui pour l’entrainer vers un autre groupe de Serdaigle. En plus, elle n’avait même pas pris une bouteille pour lui ! Elias s’adressa à lui.

Elias : " Tu t'en prends plein la gueule hein? "
- On peut dire ça ouais !

Rémus resta encore quelques secondes, le temps que son camarade de chambre fasse son petit discours de la rentrée avant de faire un signe « au revoir » de la main et prit la direction de la sortie pour descendre vers la salle commune de Serpentard. S’il avait su, il serait rentré directement après la fête chez les Gryffy !


Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE ϟ 5éme année
MEMBRE ϟ 5éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 43
ϟ Gallion : 42
Date d'inscription : 24/11/2016
Age : 30


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch: Poursuiveur
ϟ Baguette magique: 28.5 cm en bois de sureau avec une plume d'oiseau-tonnerre
ϟ Métier/année d'étude: 5éme année



MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   Sam 26 Nov - 0:44


My God, may your will be

Mon Dieu, que votre volonté soit fête - F. Dard




Septembre 2016 ~ Rentrée Scolaire
Poudlard ~ Tour Ouest de l'école ~ Salle Commune de Serdaigle
Temps Présent ~ Serdaigles & Serpentards


Une fête ? Ai-je bien entendu ? La salle commune serait la foire d'une fête... Oh... Je ne sais pas pourquoi mais je sens que cela va encore mal finir. Quoiqu'il en soit, je ne vais pas refuser de m'amuser un peu. Avec retenue bien entendu, hein ! Cela faisait quelques jours que la rumeur circulait chez les classes des trois dernières années. J'étais au départ stoïque à cette idée et puis, finalement, je me suis laissé convaincre par les camarades de Serdaigle. Apparemment, ils avaient hâte. En espérant que ce sera vraiment une soirée posée comme le prétend la rumeur. On va bien voir. C'est donc l'esprit plutôt joyeux que j'arrivais à la soirée... Mais ce que je vois est tout sauf joyeux... C'est pas joli... Et le tableau de la fondatrice des bleus et bronze à l'envers, sa bibliothèque piller... Rien ne paraît normal... En fait, je me demande si j'ai bien compris la même chose de la soi-disant fête... C'était un vrai désastre, une catastrophe ambulante... J'espère que le directeur de maison ne passe pas par là car il est clair que la maison va prendre une sacrée ristourne et pour plusieurs raisons dont le fait que des membres de toutes les maisons sont présents. Surtout qu'on y entre pas comme ça... Lâchant un soupir, je reste sceptique face à cette fête qui tourne plutôt en orgie. Entre ceux qui se tripote, ceux qui se bécotent et ceux qui se caressent, on est pas sorti des Trois Balais.

Enjambant les tas de viande dépéri par l'alcool, je vais attention à ne marcher sur personne et je les laisse à leur délire improbable. J'espère pour eux qu'ils ne comptent pas se pointer comme ça à leur examen parce que là, ils sont tous cuits et recalés. Attrapant au passage un chocolat, je me montre gourmande pour le moment. Remarquez, je préfère le chocolat à l'alcool... Quoi que l'un comme l'autre, je ne sais pas lequel est le pire... Je regarde autour de moi, je vois que presque tout le monde est dans un état lamentable. Heureusement que je ne bois pas d'alcool parce que là, c'était moi qui aurait été cuite. On a pas besoin de boire pour s'amuser. Enfin, tout le monde ne semble pas avoir la même définition que moi là-dessus. Dommage... Vraiment dommage... Discrète et observatrice, je reste dans mon coin loin de tout ce massacre. Regardant tout autour, je remarque un petit groupe d'élèves qui semble sain d'esprit. Et c'est une petite minorité... C'est vraiment le bordel mais ce n'est pas mon rôle de remettre de l'ordre dans tout ça. Ça ira mieux dans la nuit lorsque tout le monde ne sera plus en état de tenir debout.

Rejoignant une amie, je tenais un simple verre de jus de fruit. Rien de meilleur que ça. Après, cela dépend des éducations reçues et la mienne n'est pas vraiment dans le tripes de l'alcool et du sexe à foison. Je grimace en pensant à ça et je secoue ma tête pour chasser cette idée malsaine de ma tête. Poudlard ne semble pas avoir que de l'influence positive semble-t-il. Puis, voyant mon amie complètement soule, je fais marche arrière et je la laisse rire toute seule dans son coin. Il faut dire qu'il ne lui faut pas grand chose pour ça. Serdaigle a perdu sa dignité pour un soir afin de laisser place à une apocalypse de dépravation. Je trouve de plus en plus que les gens ont des goûts étranges mais je m'abstiens de tout commentaire car finalement, c'est quand même sympa d'organiser une fête. Dommage que cela se termine comme ça. Trouvant que la Salle Commune est devenue un véritable parcours du combattant, je finis par rejoindre le groupe isolé près du canapé où je reconnais la préfète de la maison. Et elle est entourée de Serpentard. On dirait presque que soit elle a un harem soit ils ont tous des yeux que pour elle.


« - Eh bien, vous avez perdu le contrôle de votre fête...  »

Bien entendu, je ne suis pas malpolie et je les salue d'un signe de la tête avant de me caler contre un mur près du groupe. La cheminée n'est pas loin mais c'est aussi une zone à risques. Franchement, cela fait peur. Je montre un sourire en coin tandis que je bois une gorgée de mon simple jus de fruit. Je ne suis pas folle et je ne tiens pas à finir comme eux. Ce n'est pas vraiment pas joli à voir. J'avais entendu la petite pic du sixième année des Verts et argents mais cela ne m'avait fait ni chaud ni froid.  Un massacre, c'est un massacre. Je ne peux pas être plus clair. Finalement, je préfère la salle commune loin de tout ça. Au moins, si on veut être tranquille, c'est l'endroit parfait sauf en cette soirée. Il faut prier pour que les enseignants ne passe pas dans le coin... Et ce n'est pas moi qui vais aller cafter auprès des professeurs. Vu que le couvre-feu est maintenant en place, je ne vais pas me risquer en dehors de la salle commune et de faire perdre des points à ma maison alors que tout le monde travaille très dur. Moi aussi cela dit en passant. Je les regarde tranquillement m'attendant à des répliques. Il faut dire que le répondant ne manque absolument pas dans cette école.

Code by Sleepy / Bazzart
Revenir en haut Aller en bas


- Contenu sponsorisé -







MessageSujet: Re: Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)   

Revenir en haut Aller en bas
 
Now I'm feeling so fly like a G6 (libre)
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» 07. It's a new day, a new start, and I'm feeling good!
» oh sometimes i get a good feeling[17/05 à 13h46]
» 05. Can't fight this feeling anymore.
» Bed, stay in bed, the feeling of your skin locked in my head
» Got me feeling drunk and high. So high. (Mag)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alohomora :: Hogwarts & cie :: › Septième étage
 :: › Salle commune de Serdaigle
-