Bienvenu sur Alohomora ^^
Nous manquons de filles chez les Serpentard chez qui
il ne reste pour les inventés deux places pour les garçons et les filles de 6éme année et
une place pour les garçons de 7éme année.
Les dons de Fourchelang (et donc descendants de Serpentard)
hormis les pv ne sont plus acceptés pour le moment.

Partagez | 
 

 call me bulletproof ft. Elias Attwood

Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Aller en bas 
AuteurMessage


- Invité -
Invité







MessageSujet: call me bulletproof ft. Elias Attwood   Ven 14 Oct - 0:14


call me bulletproof
try harder make better



Ennuyeux, fade et un véritable fardeau ce cours de divination. Et pourtant je reste concentré, enfin je parais intéressé et c’était ma façon de ne pas attirer l’attention sur moi pendant ce cours. Car contrairement aux autres matières ou je suis le premier à parler avec mon voisin ou déranger les jeunes demoiselles au premier rang. Non cette fois, avec ce prof particulièrement, je reste droit et concentré. Ouais j’suis un peu en sursis avec lui. Une de plus et la directrice avait été clair avec moi, mes résultats ne me protègent en rien de prendre la porte. Alors ouais je m’étais calmé. Puis le fait de savoir que dans quelques minutes j’allais retrouver mon meilleur pote me permettait de garder les yeux ouverts. La cloche sonne alors que j’imagine les prochaines heures avec mon acolyte depuis deux ans. Je n’ai pas besoin de ranger mes affaires car dans cette matière nos seuls esprits sont les outils de travails. Bullshit. Je me lève et je descends les escaliers en colimaçon à vitesse soutenue.

Mon meilleur ami, Elias, était chez les verts. Ouais les serpentards. Et pourtant il n’était pas un sang pur. Souvent je me suis demandé ce qu’il foutait là-bas et mes convictions politiques me poussaient à ne pas trainer avec ce genre de personne. Et pourtant je me surprenais à apprécier le temps passé avec lui. Je sors du château et je marche en direction du village adossé au château. C’était la fin d’après-midi et la plupart des élèves se rendaient à leur entrainement de quidditch, dans leur salle commune ou alors boire une bière. Moi, je rejoignais notre QG, la cabane hurlante. Le vent froid vient claquer sur mes joues et je regrette d’avoir pris mon simple bomber comme manteau d’hiver. J’arrive enfin à destination et je connais le passage secret pour entrer au sein de la cabane. Je monte les escaliers délabrés vers le 1er étage. « Elias, t’es là ? » criais je alors que ma voix résonne dans le bâtiment. Plus beaucoup de meuble et la salle dans laquelle j’entre ressemble à si méprendre à un stand de tir connu dans le monde des moldus. Ouais c’était ça notre secret, on venait ici pour s’entrainer et pratiquer la magie mais pas celle qu’on nous apprenait, non des choses beaucoup plus intenses seulement exprimer dans des livres. A première vu mon pote n’est pas encore arrivé, j’espère il n’a pas oublié notre rendez vous hebdomadaire. Je sors de ma poche un paquet de clope et en allume une en me tenant devant la fenêtre donnant une vue sur le village.  


© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE ϟ 6éme année
MEMBRE ϟ 6éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 182
ϟ Gallion : 191
Date d'inscription : 13/10/2016


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch:
ϟ Baguette magique:
ϟ Métier/année d'étude:



MessageSujet: Re: call me bulletproof ft. Elias Attwood   Ven 14 Oct - 8:05

     

Lohan ♦ Elias

Call me bulletproof
A
ttrapant son sac il s'extirpa au plus vite de la serre et rejoint, presque au pas de course et sans demander son reste, sa salle commune. Il avait rendez-vous avec Lohan, mais tant pis, il ne pouvait pas rester comme ça. Il avait l'impression que jamais il n'arriverait à se débarrasser de la terre qu'il avait sous les ongles et il sentait encore du jus répugnant lui couler sur le cou. Voilà 6 ans qu'il avait droit à se traitement une fois par semaine et il n'avait jamais réussi à s'y habituer. Une douche par Merlin, il vendrait son âme pour une douche, mais heureusement cela n'allait pas être nécessaire.

Ce fut de bien meilleure humeur et avec un sourire retrouvé que le jeune homme s'engagea dans les allées du Parc prêt à retrouver son ami qui devait déjà l'attendre.
Arrivé devant la cabane hurlante, Elias marqua un temps d'arrêt et observa la vieille bâtisse avec un air pas aussi détaché qu'il ne l'aurait souhaité. Il n'allait certainement pas l'avouer à son Serdaigle de pote, mais cette idée d'investir la cabane pour leurs petits exercices ne lui l'enchantait pas plus que ça. Bon d'accord, le brun s'en doutait sûrement, mais notre petit serpent devait user de pas mal de self contrôle pour passer l'entrée de la demeure. Pas franchement téméraire, le jeune Attwood n'était jamais très tranquille au moment de pénétrer là dedans. Il avait beau savoir que ces histoires de fantômes n'étaient que des racontars, il avait à chaque fois une petite hésitation. Que voulez-vous, on ne se refait pas.
Lâchant un petit soupire, il arrêta de tripoter les boutons de son manteaux et s'engouffra dans le hall après avoir emprunté l'entrée dérobée que lui avait montrer Lohan à leur première venue. Traversant le rez-de-chaussée il s'engagea dans les escaliers et trouva bien vite son comparse fumant à une fenêtre. "Tu devrais arrêter cette merde."Bon, c'était facile à dire pour quelqu'un qui se laissait facilement entrainer lorsqu'il avait bu un verre. Se rapprochant un peu, il se laissa tomber dans un fauteuil qui semblait pouvoir céder à tout instant et ouvrit la fenêtre devant laquelle se tenait le Serdaigle d'un coup de baguette. "Evitons d'encrasser mes poumons, merci." Posant les yeux sur le 7ème année, il eut un sourire en coin et écarta les bras dans un grand geste impatient. "Alors, quel est le programme Pr. Matthews?" Il connaissait les envies de son ami d'embrasser la carrière professorale, et bien qu'il ne cautionne pas du tout qu'un cerveau aussi brillant se limite à essayer de remplir les esprits vides des futures générations, il respectait son choix, non sans profiter de la moindre occasion pour le moquer. Mais bon, il avait beau le chambrer sur son manque d'ambition, il n'en était pas moins souvent élève lors de leurs petites sessions. Une seule année les séparait et Elias était plutôt bon élève dès qu'on lui évitait potions ou botanique, mais entre les deux sorciers il semblait parfois y avoir un monde d'écart. Un monde que le moins prodige des deux jeunes hommes mettait toujours un point d'honneur à réduire.
Se passant une main précautionneuse dans les cheveux, il croisa les jambes sans lâcher son vis-à-vis du regard et sans laisser paraitre qu'un soudain craquement dernière lui avait fait courir un frisson le long de son échine. Foutue cabane…

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas


- Invité -
Invité







MessageSujet: Re: call me bulletproof ft. Elias Attwood   Ven 14 Oct - 20:40


call me bulletproof
try harder make better



J’entends après de longues minutes l’escalier craquer. Quelqu’un allait arriver dans quelques instants, je sais que c’est mon meilleur pote alors je ne me détourne pas. Je reste debout, clope au bec et mon regard dévisageant les petites silhouettes marchant en direction du village pré au lard. J’étais songeur, je pensais à quoi ? A plein de chose futile qui n’avait que pour seul but de m’embrouiller le cerveau. Mais très vite je sors de cette mélancolie en entendant la voix d’Ellias résonner dans la pièce. Il me reproche de fumer et à l’instant même où il s’affale sur un fauteuil, la fenêtre s’ouvre et un vent frais vient parcourir mon corps dans un frisson gênant. Je jette ma cigarette d’un coup de phalange recrachant la fumée dehors avant de refermer la fenêtre manuellement. « Content de voir que la ponctualité est toujours au cœur de tes préoccupations » dans un demi-sourire alors que je me retourne vers lui. Je m’adosse à la fenêtre le dévisageant. Pas une mèche de travers et pas un froissement sur ses vêtements, il est presque maniaque en ce qui concerne son physique. J’aimerais tellement passer mes mains dans ses cheveux et les foutre en bordel, mais j’crois bien que sa réponse sera une violente altercation.

« Professeur ? Carrément ? » en réponse à ses bras ouvert et ses paroles envers ma personne « peut-on apprendre quoi que ce soit à quelqu’un si nous même nous le maitrisons pas ? » C’était une question rhétorique lui indiquant qu’aujourd’hui les seules sortilèges que je voulais pratiquer m’étais inconnu. « Mais avant ça, comment se porte le gendre idéal de tous les parents d’élèves de ce château ? » ouais on se charrie rien de bien méchant. Alors que je me déplace dans la pièce pour m’arrêter finalement sur une chaise à trois pieds. Sans même épeler l’incantation le pied manquant de la chaise vient retrouver la dernière, et la voici réparée. Je m’installe en califourchon posant une nouvelle fois mon regard sur mon ami.


© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE ϟ 6éme année
MEMBRE ϟ 6éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 182
ϟ Gallion : 191
Date d'inscription : 13/10/2016


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch:
ϟ Baguette magique:
ϟ Métier/année d'étude:



MessageSujet: Re: call me bulletproof ft. Elias Attwood   Lun 17 Oct - 15:41

     

Lohan ♦ Elias

Call me bulletproof
E
n entendant le reproche de son ami, Elias se contenta d'une petite moue signifiant clairement un "je suis là non?". La ponctualité? Mais voyons, il était toujours à l'heure lui, c'était les autres qui arrivaient en retard ou même toujours trop tôt. Il évita cependant de se lancer sur le sujet, le Serdaigle allait encore lui sortir une réplique acerbe. Il se risqua cependant à une petite remarque. " Moi, je ne fais attendre les gens que pour les aider à faire passer le temps. " Yep yep, c'était bien connu, le Serpentard était un grand philanthrope, toujours à se plier en quatre pour le bien être de son prochain. La suite par contre lui tira un sourire. La phrase de son ami ne demandait évidemment pas de réponse. Le grand brun avait tout d'un petit bleu et bronze à cet instant, formulant des questions qui n'intéressaient que les esprits inquiets d'exactitude. Voilà quelque chose qui n'allait pas s'attarder dans la tête de notre ami, il se contenta de noter que leur petite session d'entraînement promettait d'être des plus intéressantes. Voilà tout ce qui l'intéressait. S'ils se risquaient à pratiquer quelque chose que le 7ème année ne maitrisait pas, il ne pouvait en être autrement.
Elias regarda alors son vis-à-vis réparer son siège sans même formuler un sort et une petite lueur de jalousie illumina un instant son regard. Lui-même avait bien du mal avec les sortilèges informulés. Il avait beau passer des heures et des heures à s'y entrainer, les résultats restaient bien médiocres et le Serpentard commençait à se demander s'il y arriverait un jour. Après tout, certains sorcier passaient toute leur foutue vie sans y parvenir. Serait-il de ceux-ci? Nom d'un troll en tutu, il n'avait pas intérêt! Enfin bref, il le regarda faire sans mot dire avant de se caler un peu plus confortablement dans son fauteuil et ce ne fut qu'une fois la bonne position trouver qu'il répondit à sa question non sans prendre un petit air détacher. " Crois-moi, si le prof de botanique prenait la peine de me considérer comme tel, tout irait pour le mieux. " Il laissa échapper un petit soupire tout en resserrant sa cravate. Le professeur en question était effectivement l'un des seuls à ne pas pouvoir le sentir sans que le Serpentard ne sache vraiment si ses piètres compétences dans cette matières en étaient la cause ou s'il s'agissait d'autre chose. Et ce dernier prenait toujours un malin plaisir à lui coller les pires partenaire et à le mettre dans des situations impossibles. " J'étais à nouveau en binôme avec Jones. Cette fille est un désastre ambulant, je suis sûr qu'il jubile à chaque fois qu'elle a le malheur de me balancer des saloperies à la figure. Enfin bref. Sinon tout va pour le mieux. Et toi? Comment tu appréhendes ta dernière année? " Il n'était certes pas prêt à l'avouer, mais imaginer la rentrée prochaine sans son meilleur ami lui laissait un goût amer. Bon d'accord, il aurait de quoi s'occuper, mais il était sur de regretter leurs petites taquineries. Personne dans ce château n'avait l'envergure du jeune Matthews. Avant que celui-ci ne puisse répondre, le 6ème année enchaina avec un sourire en coin qui en disait long. " Je te préviens, si tu reviens comme assistant je te botte les fesses. " Ouais bon, il s'imaginerait le faire plutôt que d'agir, parce qu'il était premièrement, loin de pourvoir espérer y réussir, et deuxièmement, il finirait peut-être par se faire à l'idée que son ami décide de sacrifier son avenir pour une aussi obscure raison que l'amour de l'enseignement.

GleekOut!


Dernière édition par Elias P. Attwood le Lun 17 Oct - 16:42, édité 1 fois
Revenir en haut Aller en bas


- Invité -
Invité







MessageSujet: Re: call me bulletproof ft. Elias Attwood   Lun 17 Oct - 16:14


call me bulletproof
try harder make better



La remarque d’Elias sur son retard ne m’étonne en rien, il est aussi prévisible qu’un magyar à pointe face à un chien, on pouvait prendre les paris et devenir aussi riche qu’un gobelin travaillant à Gringotts. Je lui réponds par un large sourire avant de laisser un léger rire déglutir de ma bouche. C’est surement pour ça également que j’appréciais passer du temps avec lui, car il n’était pas le genre de garçon à se laisser faire et ayant un sens de la répartie notoire. Je m’installe sur la chaise nouvellement réparé posant mon regard sur mon meilleur ami. Ses mains viennent resserrer le nœud de sa cravate qui ne penche ni à gauche ni à droite, parfaitement centrée. Ce don pour la perfection le rend perfectionniste et donc m’entrainer avec lui ne pouvait que m’apporter du positif. On sent toujours le plaisir d’apprendre chez lui et surtout d’essayer jusqu’à la réussite. L’échec n’est pas une option chez Elias. Alors que je lui demande comment il allait aujourd’hui dans une tournure pour une nouvelle fois mettant les qualificatifs qui collaient à la peau de mon meilleur ami.

C’est sans surprise qu’il me dit qu’il sort d’un cours de botanique, cela pouvait expliquer son air détaché et presque haineux lorsqu’il me parle de sa passion pour cette matière. Toujours un sourire en coin je l’écoute me réciter les malheurs de Mr Attwood dans les serres. On pourrait en faire un récit tellement les aventures de ce dernier était quelques fois hilarantes comme surprenante. La fautive du jour ? Une jeune pouffsoufle du nom de Jones. J’en avais déjà entendu parler. Sans surprise il laisse comprendre qu’elle est l’origine du désastre de la journée. « Hmm »  me contentais je de répondre hochant légèrement la tête. Il me réplique la même question et avant même que je lui expose ce que je voulais dire il enchaîne sur le fait que je pourrais certainement revenir. Je ricane car il devine exactement ce que j’allais dire avant même qu’il me laisse répondre. Il me connait donc aussi bien. Je laisse mes coudes se poser sur le dossier de la chaise. « Qui sait ? Peut-être je ne vais pas valider mes examens de fin d’année.. »  Avant de me mettre à rire, non je n’étais pas de ce genre-là. Vous savez le genre de personne pessimiste qui minimise leur compétence afin d’éviter une quelconques mauvaise surprise. C’était le tour de main de nombreuse des filles de ma classe qui pouvait exprimer leur regret sur un examen dans une matière annonçant avoir échouée et pourtant leur note dépasse largement la moyenne de la promotion. Je rigole en douce avant de me rattraper « Bien sûr que j’aurai ce diplôme et crois pas que je compte les jours avant de partir, j’ai bizarrement, pas envie de partir. »  L’enseignement était mon rêve absolu et mon projet professionnel. Je savais que j’y arriverai sans grande difficulté mais je ne me sens pas du tout prêt à rentrer dans le monde des adultes, moi l’enfant qui trouve toujours une connerie à faire. « mais je crois que j’aurai pas le choix.. pas vrai ? » J’espérais qu’Elias trouverait une solution que je n’aurai pas trouvé moi-même pour rester une année de plus à ses côtés. Mais le chemin semble unique et le retour en arrière impossible. Ma voix exprime une once de mélancolie et de tristesse.



© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE ϟ 6éme année
MEMBRE ϟ 6éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 182
ϟ Gallion : 191
Date d'inscription : 13/10/2016


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch:
ϟ Baguette magique:
ϟ Métier/année d'étude:



MessageSujet: Re: call me bulletproof ft. Elias Attwood   Mar 18 Oct - 11:56

     

Lohan ♦ Elias

Call me bulletproof
E
lias avait beau se la jouer, son amitié avec le Serdaigle était des plus sincère et même s'ils n'hésitaient jamais à se chambrer, les deux jeunes gens se respectaient bien plus qu'on ne pouvait le penser au premier abord. Lohan était le genre de type qui appelle le respect de toute façon. Il avait beau être un petit fouteur de merde, il suffisait de le voir au travail pour se rendre compte que c'était un petit génie. Rien ne semblait lui résister, il lui suffisait de se plonger dans quelque chose pour réussir haut la main. Ouais, il était de ceux qui n'ont pas besoin de travailler avec acharnement comme lui, non, une petite lecture, une application et c'était fait. Par Merlin, que a vie devait être facile pour son ami, il était l'incarnation parfaite d'un bleu et bronze. Si cet aspect de sa personnalité l'avait un peu dérangé au début, pour ne pas dire qu'il l'avait jalousé, il s'y était habitué et profitait de chacun des conseils que pouvait lui prodiguer son ami. Et puis, même s'il est parfois difficile de côtoyer ce genre d'intelligence, les autres traits de caractères du sang-pur le rendaient terriblement attachant. Ces deux là s'entendait comme larron en foire même si notre ami se laissait parfois à quelques conneries qui ne lui étaient pas coutumières en sa compagnie. Il avait tendance à déteindre un peu sur lui en gros, et il n'était pas rare de voir le petit préfet se foutre dans le emmerde à cause des brillantes idées du 7ème année lorsque les manigances le prenaient. Un petit chier toujours à l'ouvrir et à finir en colle à la différence du né-moldu qui fuyait la salle de colle comme la peste et dont le livret de conduite était aussi immaculé que la Vierge Marie. Elias se retrouvait cependant totalement dans cette amitié faite de chamailleries et il échangeait volontiers la compagnie de ses camarades de maison pour celle de celui qui était devenu son meilleur ami.

Le ricanement de son ami lorsqu'il supposa son retour lui tira un nouveau sourire. Tellement prévisible. La suite ne fit qu'élargir celui-ci. Ben voyons…le simple fait d'évoquer un éventuel échec sonnait comme une parfaite ineptie. Il s'étonnait même que l'égo de son camarade l'ait laisser ne serait-ce que prononcer ces mots. Le Serdaigle finit par avouer son envie de rester. Nan vraiment? Lohan était donc capable de ressentir un brin d'apréhension? Il aurait aimé compatir, mais lui même, et ce s'il appréciait sa vie à l'école, n'attendait que cela. Se lancer dans la vie active il en rêvait, il avait tant à faire et attendait tellement de son avenir. Sentant cependant une once de morosité dans le propos de son vis-à-vis il se senti obliger de dédramatiser la situation. De solution, il n'en avait pas, mais il n'allait pas laisser cette étape cruciale de la vie mettre à mal l'humeur déconneuse de son ami. " Je te préviens, même si tu te mets à chialer je ne te prendrais pas en pitié Lolo. " Il savait qu'il détestait ce surnom, et il ne se privait jamais de l'utiliser, surtout s'il fallait mettre à mal le sérieux d'un situation. Ayant dit cela, Elias se pencha en avant, jouant avec sa baguette et affichant un air presque moqueur. " Tu as la chance de te plonger dans la vraie vie. Tu vas croiser le destin d'une multitude de petites têtes blondes et qui sait, peut-être même que tu seras le professeur préféré du prochain Merlin. Enfin…si tu résistes à l'envie de tous les étriper. Imagine tomber sur un fouteur de merde tel que toi, que de joie à venir. " Yep, les discours motivants était vraiment le fort de notre jeune ami. Esquissant un sourire malicieux, il quitta son siège et s'étira un chouïa, élégamment bien sûr, comme toujours. " Laissons de côté cet avenir horripilant. Tu dois bien avoir de bonnes nouvelles en ce début d'année. " S'approchant du mur, il décala un tableau dont la position le taraudait depuis son arrivée dans la pièce. Un tableau ne doit pas pencher pas non d'un veracrasse, maison hantée ou non. La chose fait, il ne put cependant réprimer une petite moue dégoutée en remarquant la saleté qui s'était déposée sur ses doigts. Gosh cette maison lui faisait vraiment chier...

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas


- Invité -
Invité







MessageSujet: Re: call me bulletproof ft. Elias Attwood   Mar 18 Oct - 13:59


call me bulletproof
try harder make better



C’était le risque quand j’ouvrais mon cœur à mon meilleur ami, il avait le choix entre entrer et me réconforter ou alors en profiter pour me lancer un pique gracieux et sincèrement la deuxième option est beaucoup plus drôle. Ce con arrive toujours à dédramatiser les situations, je baisse la tête la secouant en tous sens alors que je rigole franchement. Il se permet même de reprendre mon diminutif qui me fait saigner l’oreille interne  « allez fermes là »  tout ça dans un sourire franc et amusé. Il comprenait peut être pas mon désir de vouloir rester ou du moins de ne pas partir et c’était bien différent, mais l’avenir qu’il exposait donnait à rêver également. Je crois que je n’ai pas le choix que d’accepter ce qui devait m’arriver.  « Ceci expliquerait l’animosité du professeur de botanique envers toi, tu es sur que tu l’as pas connu dans une autre vie ? »  ajoutais je dans un rire dissimulé.

« J’dois avoir peur de l’incertitude c’est pourquoi j’ai peur de l’avenir »  je me surélevais posant mon regard vers la fenêtre, vers le vide. Posant mon coude sur le dossier de la chaise et mon poing serré sous le menton. Après quelques secondes de silence je jette un regard vers mon compère  « ça ferait une belle 4ème de couverture comme ça ? »  l’autodérision était importante pour ne pas trop prendre de volume et se comparer à quelques philosophes de l’antiquité. Dur dur d’être intelligent. Je conclue par un sourire de toutes mes dents. Aujourd’hui nous n’étions pas venus pour prendre le thé mais bel et bien s’exercer. Je suis du regard Elias qui va pour recadrer un tableau posant ses doigts sur la poussière, maîtresse de cette maison.  « Tu es bien un né moldu, la magie est là pour t’aider et tu continues tous de même à t’emmerder à tous faire à la main »  lui lançais je amicalement. Il n’y avait aucune animosité contre les né moldus, enfin si j’en avais, je ne comprenais pas qu’ils soient acceptés dans notre monde particulier mais ce sujet a toujours été tendu entre nous deux. Puis sincèrement sans ces stupides lois je n’aurai jamais pu rencontrer ce mec qui me sert de meilleur ami. Non je déconne. Elias m’a apporté beaucoup plus personnellement que n’importe lequel de mes parents et pour ça je lui en serais toujours reconnaissant. Mais cela n’empêche que je ne peux pas l’inviter chez moi pendant les vacances car il ne serait pas accepté. Et je ne veux pas qu’il voit ce visage de ma part.

Je me redresse à mon tour  « qu’est-ce que tu veux dire par bonne nouvelle ? »  le suspectais je d’un regard inquisiteur en arquant mon sourcil. Je décelais en lui un sentiment particulier, que je ressens qu’avec les gens proches de moi. Celui qu’on me cache quelque chose. Alors je n’attendais pas plus de lui qu’il me révèle le fond de sa pensée. Avant ça je m’approche de mon meilleur ami tendant ma baguette vers sa main  « Tergeo »  chuchotais je alors que les traces de poussières et graisses du au tableau disparaissait rapidement. Je relève mon regard dans le sien qui se tient à quelques centimètres « Je suis amoureux Elias » dans une sincérité tel un homme parlant à son meilleur ami.




© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE ϟ 6éme année
MEMBRE ϟ 6éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 182
ϟ Gallion : 191
Date d'inscription : 13/10/2016


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch:
ϟ Baguette magique:
ϟ Métier/année d'étude:



MessageSujet: Re: call me bulletproof ft. Elias Attwood   Mar 18 Oct - 21:03

     

Lohan ♦ Elias

Call me bulletproof
I

l prit un air innocent et fit mine de ne pas comprendre en entendant son ami répliquer en lui parlant du prof de botanique. Au moins sa pique avait eu l'avantage de le faire réagir. Lui retournant son sourire lorsqu'il plaisanta au sujet de son petit interlude philosophique, le Serpentard se leva donc pour satisfaire sa maniaquerie. Quel petit vantard celui-ci, ils s'étaient bien trouvé. Son comparse l'apostropha bien vite cependant, lui rappelant que la magie était là pour les gestes du quotidien et non seulement pour faire joujou en classe. Posant sur celui-ci un regard indifférent, il agita ses mains dans l'espoir d'en mettre le moins possible sur son uniforme. " Ouais ouais je sais. J'espère que monsieur le grand sorcier prendra la peine d'excuser le pauvre novice que je suis, mais j'espère encore pouvoir me bouger et ne pas sortir ma baguette à tout azimut. " Meme si là, effectivement, il aurait mieux fait de s'en servir. Il y a des habitude qui ne se perdent pas. Lohan était né et avait baigné toute sa vie dans la magie. Facile pour lui de parler ainsi, ses parents ne devaient pas entreprendre grand chose sans agiter leurs baguettes et le fils avec les années avait certainement eu tôt fait de les imiter. Elias eu un vague sourire en imaginant son père ranger son bureau d'un claquement de doigt ou sa mère s'occuper de la cuisine échouée devant la tv. La classe quand même. Les familles sorcières devaient vraiment avoir beaucoup plus de temps à s'accorder.
Trop occupé par ses mains couvertes de poussière et d'autres saleté dont il préférait ignorer l'origine, il ne prêta qu'une oreille distraite à son vis-à-vis qui lui demandait ce qu'il entendait par bonnes nouvelles. A vrai dire rien de spécial, même s'il avait vaguement entendu quelque rumeur, mais s'il avait tendu une oreille attentive, il aurait perçu dans la voix du brun un brin de suspicion.
Elias n'eut pas le temps de récupérer sa baguette que son ami venait au secours de notre petit perfectionniste et effaçait toute trace de saleté. " Trop aimable. " Un simple merci? Nan, c'était pas son genre, même avec Lohan, il aurait fallu en faire beaucoup plus pour lui en arracher un. Parfois, il en était à se demander comme le petit génie pouvait le supporter. Il lui adressa tout de même l'ombre d'un sourire, mais se figea bien vite alors qu'il se trouvait nez à nez avec lui en relevant la tête. Un froncement de sourcils ponctua son regard alors qu'il croisait celui de son ami et là, ce dernier lui fit une révélation qui le prit un peu de court.
Da fuck?! Un air surpris tomba sur ses traits alors qu'il dévisageait Lohan. Lui tout ce qu'il entendait par "nouvelle" c'était cette histoire de duel décapant contre Nott, rien de plus, et lui il lui sortait une petite bombe. Oui bon, en général on en fait pas toute une histoire en parlant d'amour, mais notre jeune ami avait une vision de la chose un brin négative.
L'amour. Voilà bien une chose que le vert & argent n'avait jamais expérimenté et franchement il n'était pas réellement presser d'en faire l'expérience. Alors oui, il avait déjà eu quelques filles, mais il ne restait jamais très longtemps en couple. Sans doute était-il trop appliquer à s'aimer lui-même pour pouvoir ressentir quelque chose qui s'y apparenterait envers une tierce personne. En tout cas, ça ne lui disait rien. Amour rimait avec perte de contrôle et ça il ne pouvait pas l'accepter. Mais bon, en l'occurrence on ne parlait pas de lui, mais des sentiments de Serdaigle.
Il eut un petit rire, mais le regard de son ami le fit vite retrouver le mutisme. Quoi sérieusement? Il était amoureux? Un petit trait d'humour allait le sortir de ce guêpier. Saisissant l'épaule de son meilleur ami, il prit un air faussement compatissant. " Bah, je te comprends. Moi aussi je m'aime. Tu surmonteras la chose. " Comment ça par moment Elias pouvait être un vrai gamin?

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas


- Invité -
Invité







MessageSujet: Re: call me bulletproof ft. Elias Attwood   Mar 18 Oct - 22:04


call me bulletproof
try harder make better



Très vite je me mets à sa place et je me rappelle qu’il n’était pas tombé dans la gamelle de la magie étant petit et donc par conséquent ne réfléchissait pas comme nous, sorcier. Une preuve de plus, en fallait-il, que l’intellectuel d’un sorcier pur est supérieur à celui d’un né moldu mais je gardais bien cette pensée pour moi sans la partager avec mon meilleur ami. Je me sens un peu coupable de pouvoir penser à ça alors même que mon cœur laisse échapper un battement de culpabilité envers Elias. Je me contente de faire la moue alors que ma baguette vient nettoyer les bêtises du jeune serpentard. L’espace d’un instant je l’imagine l’année prochaine sans moi, et cette vision vient me briser le cœur. Je sais qu’il se démerdera et qu’il trouvera chez quelqu’un d’autre ce qu’il trouve chez moi, un sentiment de jalousie vient entraver mes pensées. Je ferme brièvement les yeux essayant de dissiper tous cela. « Qu’est-ce que tu feras sans moi l’année prochaine ? » A cet instant je le visualise en cours de botanique avec sa robe rempli de terre et les cheveux en pétard à cause d’une potion mal dosé. Cela me fait décrocher un rictus.

Alors qu’il décroche un léger sourire qui se révèle être un remerciement des plus braves de sa part je décide de brûler le torchon avant même qu’il me fasse part des rumeurs qui l’amenaient à me demander d’autres nouvelles de ma part. Quitte à taper à côté du trou, Elias était mon meilleur ami et avait le droit de savoir que contrairement à lui mon cœur pouvait battre pour quelqu’un. Et ce quelqu’un n’était autre qu’un jeune homme de sa maison, il devait surement bien le connaître. Eden. Je relève les yeux vers lui et je lis la surprise dans le regard de mon complice. Je me rends compte que le terme d’amour était surement trop fort par rapport à ce que je ressentais pour le moment, mais je savais pertinemment que ce genre de ressentis allait me mener à l’amour alors j’avais seulement sauté quelques étapes. Le regard surpris de mon meilleur ami se transforma rapidement en un regard joueur et amusé. Je sens déjà le petit enfant grandir dans ses yeux et avant même qu’il n’ouvre la bouche voilà que je souris bêtement attendant sa connerie.

Il pose sa main sur mon épaule et me confie que lui aussi s’aime, je m’écarte alors de lui toujours souriant « tu n’es pas assez maniaque et perfectionniste pour que je puisse tomber dans tes bras beau brun » accompagné d’un clin d’œil complice « je sais pas pourquoi a chaque fois je sais que je devrais la fermer mais t’arrives toujours à m’avoir année après année » je me tape le front de ma main « je suis si crédule que ça ? » avant de me retourner délicatement vers mon ami « n’ose même pas répondre à ça » pointant mon index sur lui. Je pose mes deux mains sur le dossier de la chaise « Eden , il s’appelle Eden »



© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE ϟ 6éme année
MEMBRE ϟ 6éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 182
ϟ Gallion : 191
Date d'inscription : 13/10/2016


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch:
ϟ Baguette magique:
ϟ Métier/année d'étude:



MessageSujet: Re: call me bulletproof ft. Elias Attwood   Jeu 20 Oct - 17:12

     

Lohan ♦ Elias

Call me bulletproof
S
es mains ayant retrouver leur propretés, Elias posa un regard amusé sur son vis-à-vis en cachant un brin d'appréhension.
" Ne t'inquiète pas, je suis un grand garçon, je trouverai bien un autre Serdaigle pour m'appuyer dans mes études. " S'il évitait d'entrer dans le sujet, c'est que notre ami avait déjà réfléchi à la chose. Lohan était sans aucun doute la personne à laquelle il s'était le plus attaché dans sa petite vie. Des amis il en avait, il en avait toujours eu, mais jamais il n'avait partagé un lien aussi privilégié avec quelqu'un. Il lui manquerait putain, et bien plus qu'il n'était capable de se l'avouer. Et dire que tout aurait pu être bien différent eux et cette belle amitié se muer en une animosité morbide. En effet, lors de leur première rencontre, Elias avait hésité entre détester ce monsieur je sais tout ou l'adorer, et heureusement c'était la deuxième version qui l'avait emporter. Il faut dire que les deux garçons se ressemblaient sur pas mal de point et leur caractère haut en couleur auraient pu les mener vers une aversion pure et simple. Comme quoi la vie fait bien les choses. Il avait eu besoin d'un point d'encrage dans ce monde dont il ignorait tout et Lohan s'était pointé au bon moment avec sa foutue grande gueule. 'Tain il adorait ce type, il avait vraiment intérêt à ramener ses fesses l'an prochain ou le Serpentard se verrait dans l'obligation de débarquer chez les Matthews, et toute leur aversion pour les gens comme lui, avec un panneau "Je suis né-moldu et meilleur ami de votre fils. Envoyez-le-moi" qui ne manquerait pas d'aboutir à l'expulsion de son amie de la demeure familiale. Une seconde…ça donnait presque envie, fichu sang-pur. Laissant de côté cette "mauvaise" idée, il s'intéressa donc à ce que son ami avait à lui dire.

La main encore sur l'épaule de son ami, Elias, toujours rieur, essayait de lire à travers son regard. Il était sérieux ça ce voyait, mais il n'était pas encore décidé à prendre la chose avec la diligence qui s'imposait pourtant. Le 7ème année ne tarda pas à se dégager avec le sourire et ponctuant sa phrase d'un clin d'oeil qui fini de dédramatiser une situation qui ne l'était qu'aux yeux de notre ami serpent. Répondant à son interdiction de réponse, Elias se contente de croiser les bras avec un air exagérément innocent qui ne trompait personne. La suite le laissa un peu moins sûr de lui.
Eden, le Eden auquel il s'était mesurer en duel? Il dévisagea un instant son meilleur ami avec un sérieux qui laissait deviner que les rouages de son petit cerveaux tournaient à plein régime. Que savait-il de Nott exactement? Pas grand chose en réalité. Ils étaient dans la même maison et se croisait souvent, mais jamais ils ne s'étaient adressé la parole. Il faut dire que les deux garçons étaient très différents. Il voyait Eden comme une espèce étrange, un garçon froid et élitiste qui semblait vouer un culte à sa baguette. Oh, et bien sur il savait qu'il était le champion de duel de sa maison. Cette idée lui tira un sourire en imaginant Lohan se faire exploser à plat de couture.  " Tu ne serais pas un peu maso? " Le duel. Voilà bien une chose qui ne plaisait pas trop au jeune homme. Il se débrouillait plutôt bien en sortilège, mais l'idée de se retrouver face à quelqu'un ne le tentait pas. C'était surtout la possibilité d'envisager une défaite et une cuisante humiliation qui le tenait éloigné du club de duel, mais il préférait avancer l'inutilité de la chose. La guerre était fini, qui avait besoin de faire joujou et s'entrainer à exploser les autres? S'il savait…En tout cas, lui était plutôt du genre à parfaire ses sortilèges et à les sublimer au lieu de s'entrainer à envoyer un stupéfix en un souffle. C'était peut-être une idée un peu naïve de sa part, mais duel rimait avec violence. Il n'avait jamais aimé la boxe, mais taper un sac de sable, ça il savait le faire. Voilà à quoi l'on pouvait comparer sa relation avec le duel sorcier.
Il se rapprocha un peu de son ami, prenant un air un peu moins taquin. " Non, mais plus sérieusement. Nott est un peu, enfin… " Il résista tant bien que mal à placer un "balais dans le cul" dans phrase. Cela ne serait certainement pas du plus bel effet. " Lohan. Tu lui a déjà parlé au moins? Je ne savais même pas que tu le connaissais. "

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas


- Invité -
Invité







MessageSujet: Re: call me bulletproof ft. Elias Attwood   Jeu 20 Oct - 20:08


call me bulletproof
try harder make better



Savoir que j’allais quitter Elias d’ici quelques mois était le pire des ressentis que je pouvais sentir au fond de mon cœur. C’est bizarre mais à présent Elias détient un peu une partie de moi, je ne sais pas comment l’expliquer mais je sens un réel besoin d’avoir ma dose tous les jours. Et partir sans lui me ferait sentir étrangement seul. Je ne le suis pas, mais je le serais. Alors profitons de tous les moments que nous pouvons partager. Certes nos escapades pour se perfectionner en sortilèges sont de simple leurres à mes yeux car je veux juste passer du temps avec lui et j’ai trop de fierté pour lui avouer qu’il représente un peu une drogue pour moi, puis surtout que je ne veux pas qu’il prenne le dessus sur ce sentiment. Car on le sait tous les deux qu’au moindre de faux pas on se tire dessus à boulet rouge. Je lui souris lorsqu’il me taquine sur les nouvelles rencontres qu’il fera pour me remplacer.

Eden c’était le garçon apprécié de tant de monde et détesté par autant de gens, c’était quitte ou double. Pour le peu que je le connaissais et après avoir parlé avec lui je ressentais son égo à travers ses paroles. Il avait de quoi être fier, champion du club de duel de sa maison et sorcier hors pair. Cependant je n’étais pas du genre à apprécier les gens qui aimaient se mettre en avant, pourtant je l’appréciais de plus en plus. Petit à petit je découvrais qui se cachait sous l’épaisse carapace d’argile d’un homme qui ne réagissait pas de la même manière en public qu’en privé. Sa réputation de manipulateur me laissait cependant perplexe et douteux sur la réelle raison de notre si brusque rapprochement. Et je n’étais pas le seul à m’inquiéter, puisqu’on mon meilleur ami me regarde avec ce genre de regard qui signifie, tu es sur de ton coup ? Il me met en garde à sa façon. Il me demande même si je lui avais déjà parlé « non, non il m’a battu à plate couture et depuis je fais que rêver de lui » dans un air purement sérieux avant de lever les mains au ciel « mais oui bien sûr qu’on se parle, enfin je me demande s’il me manipule pas .. » Elias était le seul a qui je pouvais me confier à ce point car j’avais confiance en lui et que je sais jamais il ne pourrait me trahir ou m’induire en erreur, son avis est précieux à mes yeux. « Il a la réputation d’un véritable serpentard tout de même » par là j’entendais : manipulateur, sans scrupule et pour seul moteur réel son ambition.



© ACIDBRAIN
Revenir en haut Aller en bas

avatar
MEMBRE ϟ 6éme année
MEMBRE ϟ 6éme année

Voir le profil de l'utilisateur

ϟ Hiboux : 182
ϟ Gallion : 191
Date d'inscription : 13/10/2016


Carte des Maraudeurs
ϟ Quidditch:
ϟ Baguette magique:
ϟ Métier/année d'étude:



MessageSujet: Re: call me bulletproof ft. Elias Attwood   Jeu 27 Oct - 11:00

     

Lohan ♦ Elias

Call me bulletproof
D
onc, que savait-il de cet Eden si ce n'est qu'il était blond, en 7ème année et un agité de la baguette? Mmh, ouais et bien en fait c'était assez bien résumer les choses parce que ce type il ne l'avait jamais approché. Le jeune homme n'avait pas l'habitude de prêter grande attention à ce qui se disait sur les autres, on était toujours assez loin de la réalité, mais là certains dire de ses camarades de maison lui revenaient en mémoire. Le 7ème année était l'archétype du Serpentard. Manipulateur, ambitieux, vaniteux, le moins que l'on puisse dire c'est qui ne se prenait pas pour de la merde. Bon d'accord, c'est l'hôpital qui se fout de la charité, mais quand même, son condisciple semblait avoir atteint un niveau bien supérieur dans le domaine. Et donc…que dire, ben il semblait être un type bien en tout moins selon ses standards, mais il n'était pas sûr d'apprécier sa présence auprès de son ami, il y avait déjà bien assez d'égo dans le coin. Enfin bon, ça il n'en dirait jamais rien et après tout qui était-il pour se permettre d'y mettre son veto…son meilleur ami, mais passons.
Toujours appuyé sur le dossier de la chaise, Lohan répondait à sa question, un peu conne il fallait bien l'avouer. Ce fut sa façon de lever les yeux au ciel plus que sa tirade qui le fit sourire et il se rapprocha de lui en évitant soigneusement de son pantalon ne frôle le bord bien poussiéreux d'un meuble. Bon c'est vrai que le jeune homme savait y faire avec l'égo. Ouais parce qu'en l'occurrence, notre 6ème année en avait un surdimensionné et jusque là cela ne semblait pas le déstabiliser plus que ça son aiglon de meilleur pote. Qui n'était pas en reste non plus par ailleurs. " Reste donc effectivement à se méfier de ce petit côté de sa personnalité. " Manipulateur… Tout le monde l'était certainement un peu à vrai dire, mais Eden semblait être un maître en la matière et c'est bien connu, soyez bon menteur et l'on vous croira. Elias ne pouvait empêcher une partie de soi de crier à la méfiance.
S'arretant face à son camarade, le Serpentard croisa négligemment les bras et afficha un petit sourire des plus sincère. " Ecoute Lohan, je ne le connais pas, mais toi, toi je te connais et s'il y a bien quelqu'un que je pense capable de savoir si on le manipule ou non c'est bien toi." Il haussa vaguement les épaules et contourna la caracasse de son ami pour se retrouver face au "stand de tir" qu'ils avaient installer. " Je peux juste savoir ce que M. Nott à bien pu faire pour te taper soudainement dans l'oeil? " Tout en disant cela il tira sa baguette et lança un Reparo à l'un des mannequins dont la tête pendait mollement. " Mis à part la fessé qu'il t'a mis la semaine dernière bien sûr. Quoi que…c'était peut-être justement ça.

GleekOut!
Revenir en haut Aller en bas


- Contenu sponsorisé -







MessageSujet: Re: call me bulletproof ft. Elias Attwood   

Revenir en haut Aller en bas
 
call me bulletproof ft. Elias Attwood
Voir le sujet précédent Voir le sujet suivant Revenir en haut 
Page 1 sur 1
 Sujets similaires
-
» When everything goes wrong, call Superman.[with Chase Turner]
» Gamertag , Call of duty MW2 ( X360)
» Call of Chtulhu LCG
» Patrick Elias...
» ~ call me maybe (baptiste)

Permission de ce forum:Vous ne pouvez pas répondre aux sujets dans ce forum
Alohomora :: Monde sorcier :: Pré-au-lard :: › La cabane hurlante
-